Agence publicité Caen – Paylib, concurrent français de Paypal ?
3 janvier 2019
Agence référencement web Caen – Extension des noms de domaine
3 janvier 2019

Le m-commerce en France aujourd’hui : ce qu’il faut savoir

m-commerce

Le m-commerce, c’est la vente en ligne par les téléphones mobiles, smartphones et PDA(1). Il nécessite le développement d’applications spécifiques adaptées à leurs affichages et fonctionnements. Il n’est pas lié aux paiements par mobile (qui lui n’est possible que sur les téléphones équipés de la puce NFC(2)) : comme pour le e-commerce, le m-commerce fonctionne via le paiement par CB, virement,… (Paypal propose déjà une application spécifique au m-commerce).

C’est un nouveau canal de vente qui offre de nombreux avantages et promet d’en développer beaucoup d’autres. Côté client, il permet déjà de bénéficier de nouveaux outils : scanner les articles en boutiques, prendre l’avis des consommateurs, partager, comparer avant d’acheter, dématérialiser les cartes de fidélité, les coupons de réduction. Côté entreprise, c’est le moyen de renforcer la proximité, augmenter la fidélité, gagner en image de marque, proposer des outils utiles à vos clients, mieux connaitre leur profil pour mieux répondre à leurs attentes.
Et nul doute que les médias sociaux, de part leur pouvoir communautaire, viendront enrichir ces nouveaux échanges et développer le shopping social : faciliter les achats groupés, partager les nouveautés, promouvoir les produits phares…

Alors oui, le m-commerce a un bel avenir devant lui. Mais il y a encore quelques freins à lever :
La technologie sur les mobiles n’est pas encore harmonisée, les systèmes d’exploitation étant différents d’un constructeur à l’autre et en pleine évolution. Mais cela avance, l’arrivée du html5 notamment devrait faciliter le développement de ces applis.
De nombreux internautes ne sont encore pas convaincus par la sécurité et restent dubitatifs sur certains services tels que la géolocalisation ; nous sommes en France très attachés au respect de la vie privée.
Selon les sources et les enquêtes, on annonce entre 3 et 12 millions d’internautes français qui se seraient déjà essayés au m-commerce… Ce que l’on sait, c’est que cette technologie est en forte progression mais que les ventes dégagées à ce jour ne représentent pas un chiffre d’affaire significatif.
⇒ Les coûts de développements et de maintenances restent encore élevés pour espérer un ROI moyen terme. Les grandes enseignes, disposant de budgets conséquents, y sont déjà et/ou y travaillent ; et nous les en remercions. A ce jour, on y trouve essentiellement la grande distribution, les franchises de prêt à porter, d’articles culturels et tout ce qui est facilement dématérialisable (site d’informations, jeux en ligne, billets SNCF, RATP, …). A nos amis PME/TPE, nous conseillons plutôt de patienter un peu. Mieux vaut aujourd’hui concentrer ses investissements dans le e-commerce et la communication qu’il nécessite. Bientôt, ce nouveau canal sera plus abordable : une solution Magento existe déjà sur iPhone, iPad et Androïd(3) et Prestashop a annoncé la sortie de son module m-commerce pour le 15 novembre. A suivre…

(1) : Personal Digital Assistant, ordinateur de poche type Palm ou Windows Mobile
(2) : Near Field Communication, technologie sans fil de courte portée (quelques centimètres) conçue pour permettre d’échanger rapidement des informations entre les smartphones et les terminaux. Les derniers BlackBerry en sont équipés, Apple et Androïd très prochainement.
(3) Androïd est un système d’exploitation proposé par Google qui équipe tous les smartphone sauf Apple, BlackBerry et HP.